juin « 2006 « A vrai dire…

Archive pour juin 2006

Lundi 19 juin 2006

Découverte progressive de Dieu: la Révélation c’est cela. Le catéchisme parle de “pédagogie de Dieu”, idée importante que les fondamentalistes devraient avoir mieux en tête. Il y a du progrès dans la révélation, et la Bible est à lire en esprit, et non en mettant tous les passages au même niveau: “La lettre tue” (2 Cor 3,6).
C’est un processus où l’homme découvre Dieu, en voyant sa présence dans une histoire souvent très humaine. Cependant je ne pense pas qu’on doive dire comme Saint Irénée (cité par le catéchisme) qu’il y a “accoutumance mutuelle entre Dieu et l’homme”; cette façon de parler paraît bien anthropomorphique!
La découverte de Dieu par l’homme se poursuit. Même si l’Eglise a pris l’habitude de dire que la Révélation est achevée, et que Dieu s’est révélé “pleinement” en Jésus-Christ (catéchisme paragraphes 66 et 73), la réalité est différente! J’en prends pour témoin une interview du cardinal Ratzinger peu avant son élection au pontificat:
Considérer la Révélation “comme un trésor de vérité complètement révélée, auquel on ne peut rien rajouter” est “une compréhension intellectualiste et réductrice”. (..)
“(Avec) la venue du Christ (..) s’est ouvert un nouveau mode d’introduction de l’homme dans la vérité tout entière, comme dit Jésus dans l’Evangile de saint Jean, où il parle de la descente du Saint Esprit. (..) La christologie pneumatique du dernier discours d’adieu de Jésus dans l’évangile de saint Jean est très importante (..), le Christ y explique que sa vie corporelle sur terre n’était qu’un premier pas. La vraie venue de Jésus se réalise au moment où lui n’est plus lié à un lieu fixe ou à un corps physique, mais comme le Ressuscité dans l’Esprit capable d’aller à tous les hommes de tous les temps pour les introduire dans la vérité d’une manière toujours plus profonde.”

Oui, le Saint Esprit est là, et Dieu se révèle par lui! L’expression “la Révélation est close avec la mort du dernier apôtre” n’est d’ailleurs pas reprise par le catéchisme, et c’est tant mieux.
Je ne parle pas ici des “révélations privées”, pour lesquelles il est sans doute dommage d’utiliser le même mot! Je parle de la révélation que Dieu continue à faire de lui-même à travers l’histoire des hommes et des églises. Notre idée de Dieu n’est certes pas la même que celle des premiers chrétiens.
Dire, comme Saint Jean de la Croix, cité par le catéchisme, que “Dieu n’a plus rien à dire” me paraît sidérant!
Le Christ est “ce que nous pouvons voir de Dieu”. Mais l’Esprit est ce que nous pouvons, génération après génération, entendre de Dieu.

Vendredi 16 juin 2006

Mercredi 14 juin 2006

Mardi 13 juin 2006

Lundi 12 juin 2006

Dimanche 11 juin 2006

Samedi 10 juin 2006

Jeudi 8 juin 2006

Mercredi 7 juin 2006

Mardi 6 juin 2006