Aimer, approches (blog)

11-6-2006

Sur la prière

Catégorie: Approfondissement — Ph.L @ 9:14 Modifier

“L’homme croyant discute avec Dieu, alors que le philosophe discute à son propos. Et qui est le plus poli? N’est-ce pas celui qui le fait ouvertement et non pas en cachette?”
Ce texte d’Adolphe Gesché est cité par le pasteur Antoine Nouis dans un article du journal “Réforme” du 8 juin sur la prière:
- “Prier, c’est mendier”: il faut commencer par reconnaître que nous ne savons pas prier.
- “Prier c’est ouvrir sa vie”: “le soleil est déjà levé; ouvrir mes volets (..) permet au soleil d’entrer”. Dieu est là, je le laisse entrer.
- “Prier, c’est se tenir devant Dieu”: vivre nos pensées et nos désirs sous le regard de Dieu.

“Le risque de la prière est qu’elle devienne une sorte de dialogue intérieur entre moi-même et mon âme, qui me conforte sans me contester”. “Parle, Seigneur, ton Serviteur écoute”.

“Nous nous présentons devant Dieu avec notre corps et ses tensions. Entre Dieu et nous se trouve plus un rideau de nerfs qu’un rideau de fer. Il ne faut pas mépriser les conseils de relaxation et de respiration.”

“Si nous voulons nous construire dans la prière, nous devons commencer par réserver un horaire et un lieu où nous pouvons nous retirer (..).”

 

7-6-2006

“A vrai dire”: poursuite de la présentation du christianisme

Catégorie: Généralités — Ph.L @ 14:33 Modifier

Voici que je reprends - sous la forme d’un nouveau blog! - mon effort de présentation du christianisme tel que je le conçois, c’est à dire bien différent sous certains angles de ce qu’on en dit d’habitude. Les pages de base d’Approches ont montré mes principaux axes de réflexion. Le début d’une présentation du christianisme a amorcé le travail. Mais j’écris plus facilement sur des sujets en vrac; et le dialogue avec des lecteurs oblige à mieux s’exprimer!

Ce nouveau blog est à l’URL http://www.approches.org/avraidire/.

Le blog “Aimer, approches” reste le lieu de la réflexion générale sur des sujets chrétiens; “Traces” est plus ouvert à des sujets non chrétiens; “Parler du web” a une orientation bien spécifique; enfin le blog “Pertinences” est quasi-abandonné, mais pourrait servir à l’occasion pour des sujets qui paraîtraient ne pas bien entrer dans “Traces”…

Amis internautes à bientôt sur ces nouvelles pages, qui comprennent déjà plusieurs textes!

 

2-6-2006

Davidovits (suite), Michel Serres, etc.

Catégorie: Recherches, Bible — Ph.L @ 18:36 Modifier

Le deuxième tome du livre de Joseph Davidovits “La Bible avait raison” (Ed. Jean-Cyrille Godefroy) est sorti il y a quelques mois. L’auteur y poursuit ses analyses, déjà évoquées dans ce blog, sur l’histoire du peuple juif en Egypte et après son installation en Israël. Toujours basée sur l’hypothèse d’une technique de la pierre agglomérée développée par Joseph et ses descendants, l’analyse, très fouillée, mérite lecture; par exemple en ce qui concerne l’Exode, si les juifs ont pu, en plusieurs vagues, voyager vers Israël sans problème, c’est parce qu’ils étaient considérés comme des Egyptiens, d’un clan particulier.

Les hypothèses égyptologiques et archéologiques de ce livre - qui rejoignent pour une part ce qu’écrit Finkelstein dans son célèbre livre “La Bible dévoilée” - seront peut-être écartées d’un revers de main par les “scientifiques” des diverses spécialités; on aimerait pourtant un débat ouvert, car pour un semi-profane comme moi, ce que dit Joseph Davidovits est assez passionnant.

C’est ici que je rejoins une intéressante chronique de Michel Serres entendue récemment sur France-Info: “débattre”, disait-il, signifie le plus souvent combattre, jouer un rôle, représenter une opinion, et presque jamais accepter de reconnaître ce qu’il y a de vrai ou de possible dans la position de l’autre. Alors que sur la plupart des sujets c’est bien l’incertitude qui devrait être reconnue.
Ceci pour les “scientifiques” de tout poil, dont l’absence de recul critique me désole souvent; ils savent, ou croient savoir: qu’il s’agisse d’exégèse, d’archéologie, etc.

On peut aussi penser aux réflexions de Jacques Neyrinck, dans son livre présenté ci-dessous: si on a vraiment la foi, on ne craint pas ce que la science peut nous apprendre.
Peut-être découvrirons-nous que Salomon, par exemple, n’était pas du tout le grand roi que prétend la Bible. Cela choquera certains fondamentalistes; mais si c’est la vérité, alors cela n’a pas de sens de se cramponner et de fermer les yeux.

 

Powered by WordPress