Aimer, approches (blog)

3-12-2007

La foi, c’est l’espérance?

Catégorie: Approfondissement — Ph.L @ 22:07 Modifier

Je dois dire ma déception à la lecture de l’encyclique “Spe salvi”. Il y a certes des choses utiles, par exemple l’invitation aux chrétiens de faire leur autocritique. Mais pour qui a le souci d’une théologie un peu rigoureuse, les premiers paragraphes posent de vrais problèmes. “La foi est espérance” écrit le Pape. Ah ? Ce n’est pas ce que dit, par exemple, le catéchisme de l’église catholique…

En réalité l’encyclique ne traite pas de la vertu d’espérance, mais du contenu des espoirs des hommes…

Et quand je lis dans l’introduction: “Simplement parce que l’espérance existe, nous sommes rachetés”, je me demande s’il s’agit de théologie ou de réflexion spirituelle… Pourquoi pas, mais c’est, au moins, surprenant.

Il y a des passages intéressants, quoique difficiles, sur la différence entre “hypostase” et “hyparconta”, et sur “hypomone” et “hypostole”! Je vous laisse lire, mais cela me paraît clair. Ou encore sur la façon dont, notamment à partir de Francis Bacon, les hommes se sont centrés sur la raison et sur la liberté: toute l’histoire de la modernité est ainsi reparcourue; classique mais utile.

Un lecteur français doit avoir en tête que la distinction entre “espérance” et “espoir” n’existe ni en latin (”spes”) ni en allemand (”Hoffnung”), ni d’ailleurs, pour l’essentiel, en anglais (”hope”).

Au total un texte dans lequel il m’a fallu 48 heures pour dépasser la première page, tant ce qui était dit me paraissait théologiquement discutable.

Il s’y ajoute, last but not least, que la traduction française est très défectueuse: entre “mot” remplacé par “parole” (par exemple au paragraphe 9), “plus encore” par “ultérieurement” (paragraphe 8 ), et des modifications complètement inexplicables, comme à la fin du 9 à propos d’hypostole, ou encore l’ajout d’un “tous” à la première ligne, j’ai dû travailler en ayant sous les yeux trois ou quatre versions linguistiques pour essayer d’y voir clair.

L’encyclique veut traiter des espoirs des hommes.
Elle s’adresse en fait aux chrétiens. Mais je ne suis pas sûr que beaucoup la liront.

7.12 - Plusieurs des erreurs de la traduction française ont été corrigées. Reste par exemple le “ultérieurement” mentionné ci-dessus, et “illuminisme” au paragraphe 19 (pour “Lumières”)… Par contre l’édition papier qui vient de sortir les comporte encore, en tout cas Tequi (source: “Le salon beige”).

 

Powered by WordPress