Aimer, approches (blog)

22-6-2008

Comte-Sponville et le “Dieu caché”

Catégorie: Recherches, Ouvertures — Ph.L @ 18:20 Modifier

Dans le chapitre “Dieu existe-t-il?” de son livre “L’esprit de l’athéisme”, André Comte-Sponville examine certains arguments des chrétiens qui expliquent que Dieu se cache volontairement pour nous laisser libres de croire en lui ou non, de suivre ou non ses commandements.
Ce que répond Comte-Sponville mérite me semble-t-il réflexion (c’est pages 106 et suivantes):

“(Puisque) Dieu est partout (..) et tout puissant, c’est donc qu’il refuse de se montrer (…). Je n’ai plus l’âge de jouer à cache-cache.”
A cette première remarque on peut sans doute répondre que pour le “voir” il faut développer les bons organes de “perception”. Voit-on l’électricité? Cela me fait penser à la suggestion du diable lors de la tentation. On dit à Dieu: “Puisque tu es tout puissant, montre-toi donc…”. Mais qu’est-ce qu’on appelle “se montrer”? Montrer quelque chose de lui qui lui ressemble vraiment? Un bras?! Un orage? Il s’est montré en Jésus-Christ. C’est ce qui approche le plus ce que nous pouvons percevoir de lui! Mais il est vrai que cette méthode choisie par Dieu, de se révéler à travers un homme d’un pays particulier à une époque donnée, conduit à ce que bien des hommes n’auront pas eu l’occasion de le connaître: par exemple ceux qui ont vécu dans d’autres pays et à des époques antérieures à lui… Donc en ce sens Dieu a bien choisi de ne se montrer que peu à peu à l’humanité.

Comte-Sponville poursuit: “Si Dieu se cache pour nous laisser libres (..) (c’est donc que) nous serions plus libres sur Terre que les bienheureux dans leur Paradis, eux qui voient Dieu ‘face à face’ (1ère aux Corinthiens)”.
Raisonnement logique! Il faut donc repartir du début, pour voir où est l’erreur. Elle est peut-être justement dans les affirmations de départ, qui ne sont pas exactement ce que dit la Bible.
Dieu se cache-t-il? Il y a deux références en ce sens, dans le Deutéronome: “Je leur cacherai ma face” (31,17 et 32,20) . Mais c’est justement l’exception! Et cela veut dire que le peuple élu ne verra plus, pendant quelque temps, l’action de Dieu, alors qu’habituellement il la voit. Autres références, dans les psaumes et dans Isaïe: “Tu nous caches ta face” ou “Tu es un Dieu caché”. Cela rejoint les nombreux passages où il est dit que les desseins de Dieu sont cachés. Nous n’avons pas toujours le sentiment de sa présence (et certainement pas la compréhension de ses plans!). Mais pour moi, comme le dit Saint Augustin, c’est nous qui sommes loin, alors que lui est toujours là: “Vous étiez au-dedans de moi; mais j’étais hors de moi; et c’était là que je vous cherchais”.
Après la mort, espérons-le, nous serons toujours en nous: pleinement présents à nous-mêmes, et ouverts au Dieu toujours présent.
Donc il n’est pas juste de dire que “Dieu se cache pour nous rendre plus libres”. Il se montre peu à peu, au fur et à mesure que nous le cherchons et sommes capables de l’accueillir.

Objection suivante de Comte-Sponville: “Prétendre que Dieu se cache afin de préserver notre liberté, ce serait supposer que l’ignorance est un facteur de liberté“.
On vient de le voir: en réalité Dieu ne se cache pas; donc l’argument des chrétiens qui disent que Dieu se cache pour préserver notre liberté est à tout le moins mal formulé.

Comte-Sponville dit: j’ai prié (dans mon enfance), j’ai demandé, et jamais il ne s’est manifesté à moi. Sans doute Comte-Sponville attendait-il, comme il le dit d’ailleurs, que Dieu lui “parle”. Mais ceci reste l’exception, en quelque sorte un sommet dans un itinéraire. C’est par Jésus-Christ et par l’Eglise qu’habituellement Dieu nous montre qui il est, et nous propose d’entrer dans un chemin d’approfondissement personnel.

Selon la façon dont le christianisme vous est expliqué, et suivant les caractéristiques de votre personnalité dans les périodes où il vous est présenté, vous pouvez y reconnaître le Dieu qui comble votre esprit et votre coeur, ou au contraire peut-être n’y adhérer que temporairement.

 

0 commentaire

Pas de commentaires actuellement.

Fil RSS pour les commentaires sur ce billet.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Powered by WordPress