Aimer, approches (blog)

23-2-2006

“A Generous Orthodoxy”, livre majeur

Catégorie: Ouvertures — Ph.L @ 19:06 Modifier

J’ai déjà évoqué Brian McLaren dans un billet de ce blog. Je viens d’achever la lecture de son livre “A Generous Orthodoxy”, non encore traduit en français, que l’on peut se procurer par exemple sur Amazon.fr. L’impression que me fait un livre en langue originale est souvent différente de celle qu’il me fait ensuite en français, mais là je suis bluffé.

Après un premier chapitre qui correspond à peu près au contenu de la conférence dont j’ai rendu compte par ailleurs, Brian McLaren consacre les trois chapitres suivants à Jésus et au salut.

Le chapitre 4, sur le salut, me paraît particulièrement remarquable et je ne pourrai en donner ci-après qu’un aperçu fort gauche. Dans la Bible, dit McLaren, “sauver” signifie porter secours ou guérir, et pas “sauver de l’enfer” ou “donner la vie éternelle après la mort”, comme tant de prédicateurs l’affirment implicitement dans leurs sermons. Dieu sauve en nous révélant notre péché et en nous pardonnant; il sauve aussi en nous montrant quel est le bon chemin, en nous invitant à accepter la façon de vivre en plénitude que Jésus nous a révélée par sa vie et sa mort. Jésus sauve le monde, dans sa totalité.
Brian McLaren montre alors les limites de l’approche qui consiste à accepter Jésus comme son “sauveur personnel”.

Dans les chapitres suivants il examine successivement un certain nombre de traditions chrétiennes en montrant à chaque fois leurs richesses - le cas des anglicans par exemple est analysé de façon très intéressante - , mais aussi souvent leurs limites; c’est à ses frères évangéliques qu’il réserve ses flèches les plus dures…

Ce livre me paraît une pierre essentielle pour un véritable oecuménisme, où l’on sait voir les richesses de l’apport de chaque tradition, et où l’on intègre tout cela dans une vision tolérante, ouverte au nouveau monde “post-moderne” où nous entrons. Les relations avec les autres religions sont également évoquées de façon très pertinente.

Il reste à espérer que sa traduction française sera disponible dans les grandes librairies, ce qui n’est pas le cas de celui de ses livres déjà sorti en France (”Réinventer l’Eglise”), qui n’apparaît ni sur Amazon ni sur Alapage.com alors que le même livre en anglais y est!

 

24-1-2006

Brian McLaren

Catégorie: Ouvertures — Ph.L @ 11:30 Modifier

(dernier commentaire: lundi 2 octobre 2006)
J’ai assisté samedi à la journée avec Brian McLaren organisée par “Evangile et Culture et “Témoins“.

Un article détaillé présentant les idées de Brian McLaren figure sur le site de Témoins.

J’étais intéressé par les idées de Brian McLaren, mais en même temps je l’imaginais, vu le titre incroyablement long de son dernier livre, comme quelqu’un de farfelu. Je pensais que son “église émergente” était une sorte de truc complètement déjanté, mélange de new age peut-être.

D’où ma surprise et ma satisfaction d’avoir rencontré quelqu’un de profondément humain, très oecuménique, très calme et extrêmement ouvert au dialogue avec chacun des participants.

L’une de ses nombreuses idées est de proposer que chacun de nous, dans l’Eglise à laquelle il appartient, tâche de trouver ce qu’il y a de positif dans les autres églises. Et il a commencé par montrer, au début de son exposé, comment les différentes traditions spirituelles chrétiennes l’avaient enrichi et quel aspect de la théologie est spécialement mis en avant par chacune.

“Pour dialoguer avec quelqu’un, ou pour faire dialoguer deux chrétiens, proposez que chacun raconte son itinéraire spirituel, et ce que le Christ est pour lui et a fait pour lui”.
“Ce n’est pas étonnant que chacune de nos églises ait une idée négative des autres: elle voit venir vers elle ceux qui n’ont pas été satisfaits dans l’autre église; ceux qui sont satisfaits, et qui sont la majorité, elle ne les voit pas”…

Une très belle approche du christianisme, généreuse en effet!

 

Powered by WordPress