Forum Approches Index du Forum Forum Approches
Forum du site Approches.org
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE POUVOIR DE L'ESPRIT/Croire peut-il guérir?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Philosophie, psychologie, etc.
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Perle de Rosée
Invité





MessagePosté le: Mer Sep 24, 2008 16:38    Sujet du message: LE POUVOIR DE L'ESPRIT/Croire peut-il guérir? Répondre en citant

Le pouvoir de l'esprit


Croire peut-il guérir?


Pauline Gravel
Edition du samedi 28 et du dimanche 29 janvier 2006
Mots clés : Québec (province), Science, santé, esprit


Les scientifiques s'intéressent de plus en plus aux effets de la spiritualité sur la santé. Le dalaï-lama a même été invité cet automne à prendre la parole à l'ouverture du plus important congrès de neurosciences au monde, qui se tenait à Washington. La spiritualité, peu importe les formes qu'elle peut prendre, comme la pratique d'une religion, la prière ou la méditation, semble en effet posséder des vertus salutaires sur le cerveau, voire le corps tout entier.


"En nous donnant une sorte d'impression de connexion avec l'univers, de compréhension que nous suivons un chemin qui mène quelque part [...], le spirituel apporte la sérénité. Or, chaque fois que la sérénité est meilleure, le système immunitaire marche mieux."
Jacques Nadeau

"Le fait de croire au bon Dieu est probablement mieux que de ne pas y croire, non pas parce que Celui-ci vous guérit, mais parce que cela vous met dans une attitude plus positive", affirme le Dr Maurice Dongier, ancien directeur du Centre de recherche de l'hôpital Douglas et professeur de psychiatrie à l'université McGill. "Or une attitude positive accroît les défenses immunitaires alors qu'une attitude négative les diminue."

Le rôle de l'espoir

Plusieurs études confirment en effet que les personnes qui croient en Dieu peuvent se remettre mieux et se rétablir plus rapidement d'une maladie. Selon l'une d'elles effectuée en 1995 par le Dr Thomas E. Oxman, de la Darmouth Medical School à Lebanon, au New Hampshire, des hommes de plus de 55 ans ayant subi une chirurgie cardiaque et qui ne tiraient aucun réconfort ou aucune force morale de la religion couraient trois fois plus de risques de décéder dans les six mois suivant l'opération que ceux, fervents croyants, qui affirmaient le contraire.

"L'espoir joue probablement un rôle dans ce phénomène, car la religion et les croyances d'ordre spirituel aident les gens à introduire une touche d'espoir dans leur vie même lorsqu'ils font face à quelque chose de sérieux", affirme la Dre Christina Puchalski, directrice du Washington Institute for Spirituality and Health. "Or plusieurs études ont montré que l'espoir a un impact sur le niveau de stress; les personnes qui sont plus optimistes tendent à présenter des niveaux de stress moins élevés. L'hypothèse est que les croyances religieuses ou spirituelles, en influençant la vision de la vie, peuvent aider les personnes à mieux supporter le stress."


"L'essence de la spiritualité ne consiste pas à croire en un dieu particulier mais en quelque chose de plus grand que soi qui contrôle l'univers", précise le psychologue Oakley Ray, de l'université Vanderbilt à
Nashville, au Tennessee. "Croire que nous ne représentons qu'une toute petite partie de l'univers a un effet bénéfique sur la physiologie." La spiritualité n'a rien à voir avec les formalités rattachées à la pratique d'une religion, comme la confession et la participation à la messe tous les dimanches, souligne-t-il.


"En nous donnant une sorte d'impression de connexion avec l'univers, de compréhension que nous suivons un chemin qui mène quelque part, que notre vie n'est pas seulement du mouvement brownien [ou désordonné] mais qu'elle a un sens, le spirituel apporte la sérénité, souligne le Dr Patrick Vinay, du CHUM. Or, chaque fois que la sérénité est meilleure, le système immunitaire marche mieux."

"Sur cette main spirituelle, on peut toutefois avoir un gant religieux. Le religieux est une sorte de culture du spirituel. Or certaines personnes vont plutôt puiser dans leurs croyances religieuses ce fort sentiment de connexion, poursuit-il. "Il existe un bon Dieu et Il s'occupe de moi", se disent ces personnes. Le religieux leur donne donc confiance dans l'avenir et leur procure la sérénité. Dans la mesure où la religion et la prière sont une source de réconfort et exercent un effet positif sur la sérénité, on pourra montrer que ça aide à la guÈrison."

La prière

"Il n'existe aucune donnée vraiment convaincante prouvant que les prières faites à l'intention d'un malade à son insu ont un effet favorable sur sa santé", affirme Oakley Ray, qui a effectué une revue exhaustive de la littérature scientifique. "Par contre, si le malade est prévenu que l'on priera pour lui, il est davantage probable que ces prières auront un impact. Le fait de savoir qu'une personne [celle qui prie pour vous] s'intéresse à vous, s'inquiète de vous et vous aime modifie la chimie de votre corps, et ce, de vos hormones à votre système immunitaire. Avec comme résultat que vous vivrez probablement plus longtemps et en meilleure santé qu'un autre individu qui n'a personne qui se soucie de lui."

Selon Maurice Dongier, "la prière correspond grosso modo à la méditation sous ses différentes formes, occidentales ou orientales. Or nous savons que la méditation entraîne des modifications cérébrales et améliore la santé physique et mentale".

Autant la répétition des Ave Maria du rosaire chez les catholiques romains que les mantras répétés par les yogi peuvent induire l'état de relaxation, dont les effets physiologiques sont exactement à l'opposé de ceux provoqués par le stress -- soit une diminution de la tension artérielle, du rythme cardiaque et respiratoire, du métabolisme ainsi qu'un ralentissement des ondes cérébrales --, explique le Dr Herbert Benson, président du Mind/Body Medial Institute près de Boston. "Les personnes qui atteignent régulièrement cet état de relaxation -- de 10 à 20 minutes chaque jour -- se sentent plus spirituelles, c'est-à-dire qu'elles ressentent une énergie, voire la présence près d'eux d'une force ou de Dieu, précise-t-il. L'état de relaxation induit de tels sentiments chez environ 25 % des sujets et, quand ces sensations apparaissent, les individus voient leurs symptômes pathologiques s'estomper."

La méditation

"Quand vous méditez et êtes dans cet état positif dans lequel se retrouvent les experts de la méditation, qui se sentent calmes, paisibles et remplis d'amour, se produisent des modifications dans le cerveau, et le système immunitaire s'en trouve renforcé", ajoute pour sa part la Dre Esther Sternberg, du National Institute of Mental Health (NIMH) à Bethesda, au Maryland.

Un malade pourrait-il s'entraîner à atteindre cet état d'esprit particulier par la méditation ou la spiritualité et ainsi améliorer son état de santé ? "Il existe plusieurs façons d'y arriver qui sont susceptibles d'améliorer la santé, avance la chercheuse d'origine montréalaise. Certains peuvent méditer, prier, écouter une belle musique ou simplement s'asseoir dans la forêt pour admirer les arbres et les fleurs; d'autres pratiquent un sport comme la course, au cours de laquelle ils atteignent un moment de grand bien-être. Toutes ces activités favorisent probablement la santé car elles aident à réduire les effets négatifs du stress sur l'organisme."

Richard Davidson, professeur de psychologie et de psychiatrie à l'université du Wisconsin, a pu montrer, capteurs électriques et résonance magnétique fonctionnelle à l'appui, que le fait de méditer régulièrement augmentait l'activité de la partie antérieure du cerveau gauche, appelée cortex préfrontal, laquelle participe à la gestion des émotions positives et, de là, à une meilleure qualité des défenses immunitaires. Un test de vaccination a en effet mis en évidence une production d'anticorps nettement supérieure chez les sujets ayant pratiqué la méditation de manière régulière par rapport aux personnes n'ayant jamais médité. Les résultats obtenus par David Davidson semblent aussi prouver que les signaux mentaux générés lors de la pratique de la méditation n'influencent pas seulement la pensée, mais provoquent aussi de véritables remaniements des connexions entre les neurones du cerveau, et ceux-ci finissent par rejaillir sur le fonctionnement du corps tout entier.

Pas de miracle

Oakley Ray ne croit pas qu'un dieu assis là-haut induit de grands changements dans le corps des individus malades. Comme tous les scientifiques, il ne croit pas en ce genre de miracles. "Je crois toutefois que les croyances modifient le cerveau et la biologie, et lorsque l'on change la biologie, nous transformons le corps tout entier. La preuve : nous pouvons remanier le cerveau par la psychothérapie et celle-ci induit le même genre de modifications", dit-il.

La Dre Esther Sternberg ajoute : "Peu importe à quoi vous croyez. Ce peut être un dieu, une pilule ou la relation que vous entretenez avec votre médecin. L'important est que vous croyez vraiment que ce quelque chose vous fera du bien. Alors, votre croyance contribuera en partie à votre guérison. Au sens biologique du terme, nous appelons ça l'effet placebo, précise-t-elle. Quand vous croyez fermement à quelque chose, différentes parties du cerveau s'activent et libèrent des substances chimiques qui modifient le fonctionnement de votre système immunitaire et, de ce fait, la force avec laquelle votre corps combat la maladie."
Revenir en haut
Ph.Lestang
Site Admin


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 283

MessagePosté le: Mer Sep 24, 2008 19:56    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Perle de Rosée, pour ce texte intéressant mais un peu long (et la mention de mots clefs comme "Québec" au début est bien inutile Smile - ce serait mieux que tu sélectionnes les parties de texte intéressantes, alors que tu sembles copier intégralement ... ) Smile

Je "réagis" juste sur un petit bout de phrase:
Citation:
Comme tous les scientifiques, il ne croit pas en ce genre de miracles.

Toute affirmation générale Very Happy est fausse !!

Il y a des scientifiques qui croient que Dieu agit dans le monde! Et cela n'a rien "d'irrationnel".

Amicalement,
Philippe L.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Amour&Lumière



Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 3

MessagePosté le: Mer Sep 23, 2009 0:05    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve intéressant de voir que de plus en plus de scientifiques qui en arrivent aux limites de l'observation (physique quantique) se mettent à croire en Dieu.
Quand la science rejoint la religion...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Philosophie, psychologie, etc. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com