Forum Approches Index du Forum Forum Approches
Forum du site Approches.org
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Visiteur de malades

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Vie chrétienne, communautés
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Amigo



Inscrit le: 01 Fév 2006
Messages: 97

MessagePosté le: Mer Avr 05, 2006 19:34    Sujet du message: Visiteur de malades Répondre en citant

DANS UN HÔPITAL GÉRIATRIQUE

Souvent des passages des Évangiles me trottaient dans la tête quand, ces derniers mois, moi-même bien fatigué, je visitais les malades au quatrième étage. Je pensais par exemple aux deux aveugles de Jéricho (Mathieu XX : 34),à la guérison d'un lépreux ou celle de l'enfant épileptique (Marc I : 40, et IX : 2Cool ou à la multiplication miraculeuse des pains (Mathieu XIV : 13-21).
Quel contraste entre ces quelques passages pris au hasard des Évangiles où les gens disposent d'un Sauveur providentiel, et ce que vivent tant de gens actuellement. Malades, fatigués, pauvres, affamés, tirant le diable par la queue, beaucoup ont le sentiment d'être complètement abandonnés ! Que ce Jésus paraît alors à ces gens éprouvés anecdotique ! Son passage sur terre n'a donc rien changé ! ? Si Dieu existe, disent beaucoup, pourquoi permet-il que continuent la cruauté des hommes, la maladie, les guerres, la famine ?
Je connais la réponse : Nous n'avons pas reçu un monde, tout fini, clé en main, mais un monde imparfait, un monde à construire, des vies personnelles à modeler du mieux que nous le pouvons. C'est nous, les responsables pour que le “vivre ensemble” devienne beau, harmonieux et agréable. Mais collectivement ou individuellement nous fuyons notre responsabilité. Les gouvernant responsables de la Société préfèrent les bombes et les guerres aux hôpitaux et à la recherche pour le bien-être, et les individus mettent le profit personnel au premier plan au détrt de l'entraide et de la solidarité.
Mr V., un vieil Espagnol de 93 ans, avait perdu toute sa famille, tuée par les Franquistes au cours de la Guerre Civile en Espagne. Il était au 4° étage de l'Hôpital d'Alix, étage que je visitais. Il ne pouvait plus croire en Dieu après ce qui était arrivé à ses proches. Idem pour Mr D., plus de 90 ans, Arménien d'origine, arrivé à Marseille à 4 ans avec ce qui restait des siens après le génocide par les Turcs. “R.”, (Renée en Russe), 94 ans, était, elle aussi, athée. Elle était Juive, et toute sa famille, capturée par les Allemands lors de la conquête de la Russie, avait été gazée par les Nazis.
V. était un homme merveilleux. Avec ses boîtes de Juke-box à Lyon et à Marseille il avait semé beaucoup de joie autour de lui, témoins tous les amis, et toutes les amies qui venaient lui rendre visite. R. était la femme la plus généreuse et indulgente qu'on puisse imaginer. Elle n'avait plus qu'un frère qui habitait très loin. J'étais son seul visiteur. J'étais à chaque fois heureux de la revoir.
Mais allez parler à ces gens de Dieu si vous le pouvez ! D'ailleurs je ne l'ai jamais essayé, sauf quand eux-mêmes le voulaient parfois. Comment ne pas les comprendre ? Les écouter, leur consacrer un peu de son temps, c'est à peu près tout ce qu'on peut faire, et c'est l'unique chose décente et utile. Et je sentais qu'ils l'appréciaient.
Parfois des malades montrent aux visiteurs de l'aumônerie carrément la porte. Ils en ont assez de cette Église, “donneuse de leçons, qui ne comprend rien à rien”. On se présente comme membre d'une équipe d' l'aumônerie catholique. Cela me paraît normal. Il faut jouer franc jeu. Les malades ont le droit de savoir à qui ils ont à faire.
La chambre c'est leur chez soi et ils ont payé cher pour avoir un lit et des soins. Ils ont la liberté de choisir leurs visiteurs, et le cas échéant, de les refuser. Le malade est roi. On n'a qu'à lire la liste des droits des malades, affichée dans chaque service, mais si peu appliqués dans les faits. Parfois un refus met le visiteur un peu mal à l'aise. On se demande ce qui n'était pas bien dans la manière de se présenter. Avec l'expérience on apprend aussi que souvent un refus est simplement le signe d'un jour de grande fatigue et une autre fois on est bien reçu.
Je me rappelle une dame en soins palliatifs. Son mari était un mangeur de curés. Il m'avait défendu de m'approcher de sa femme, “qu'elle n'en avait rien à foutre de la religion, et toute la litanie...” Que fait-on dans ce cas ? On encaisse. On dit qu'on a compris. Mais lui ne venait à l'hôpital qu'une fois par semaine et moi presque tous les jours. Et si on voit alors, en passant, que cette malade vous sourit et vous dit bonjour, -les chambres sont en principe toujours ouvertes, c'est d'ailleurs le souhait de la plupart des patients-, ... un jour je suis entré et ai causé un brin avec la dame.
J'étais sur mes gardes, surtout pas dire un mot sur le Bon Dieu ... Dans la conversation, j'apprends que cette femme aime beaucoup la musique classique et que cela lui ferait tellement plaisir d'écouter de temps en temps un morceau de Bach ou de Beethoven. Elle sait qu'elle va mourir. Ce qu'elle me dit ne tombe pas dans les oreilles d'un sourd. Tout de suite je vais m'informer auprès du personnel. Il y a un magnétophone et des cassettes, et des oreillettes pour l'écoute individuelle dans tous les services. Je ne le savais pas. Ils ont même quelques cassettes avec de la musique classique.
Croyez-moi ! Après quelques semaines, la dame athée ne voulait plus que le Monsieur de l'aumônerie catholique comme visiteur. Et son mari a dû capituler. Il avait compris qu'il y a encore des cathos ouverts qui ne vous cassent pas les oreilles avec leurs bondieuseries, et qui sont des gens normaux. Cela lui a fait un choc de voir que, grâce à la complicité d'un croyant, et bien sûr, les soins médicaux avant tout, sa femme a eu une mort calme et douce. Le reste ne m'appartenait pas.
Malheureusement les malades n'ont pas toujours le choix de leurs compagnons de chambre ; on peut avoir des chambres où l'un désire une visite d'ordre spirituel et l'autre y est hostile. Et parfois on constate que l'hostilité ne repose que sur des préjugés. Ce sera la manière de laquelle on s'entretient avec le voisin de chambre qui sera alors déterminante.
Je me rappelle le cas d'une dame, ancienne institutrice de l'école laïque, laïque et athée et profondément anticléricale, qui refusait même de me dire bonjour. Elle vivait encore avec les images des curés d'il y a plus de 50 ans. Ayant entendu des bribes de la conversation que j'avais eue avec sa voisine, elle me demande de venir lui dire un petit bonjour à l'occasion. Quelques jours après, l'occasion se présente. À la fin de notre conversation elle me dit : “Jamais un curé ne m'a parlé comme vous ! Vous reviendrez, n'est-ce pas !” En effet je suis revenu souvent et elle est décédée peu de temps après, tout à fait en paix et réconciliée avec Dieu.
Mon expérience me fait dire que beaucoup d'incroyants sont des incroyants d'un Dieu qui n'existe pas. Et que souvent des chrétiens sont en pratique des sans-Dieu qui s'ignorent.

Amigo
_________________
J'aime les échanges interreligieux, internationaux, interculturels. Un chrétien triste est un triste chrétien !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Cannelle



Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 124
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Jeu Avr 06, 2006 10:39    Sujet du message: Répondre en citant

Il me semble que quand la "relation" devient première, alors beaucoup de choses peuvent changer...

Cannelle
_________________
Mt 10/8 "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Vie chrétienne, communautés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com