Forum Approches Index du Forum Forum Approches
Forum du site Approches.org
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un événement extraordinaire et incroyable

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Amigo



Inscrit le: 01 Fév 2006
Messages: 97

MessagePosté le: Mar Mar 14, 2006 18:35    Sujet du message: Un événement extraordinaire et incroyable Répondre en citant

C'est difficile de vous faire avaler ce qui m'est arrivé entre 20 et 21 ans, et pourtant c'est la vérité. Pendant de nombreux mois, presque une année entière, Jésus en personne est entré dans ma vie. Rien ne m'y avait préparé. J'étais triste à en mourir, malgré mon jeune âge, et je désespérais de trouver un jour le bonheur, en dépit de toutes mes prières. Mon éducation ultra-chrétienne et janséniste m'avait comme inoculé le virus de la vocation sacerdotale, célibataire, et annihilé en moi toute résistance à cette voie. Pourtant, alors que de tout coeur, j'essayais de croire en cette voie imposée, je ne pouvais la concevoir, comme ma voie à moi. qui était l'amour simplement humain.

Cet évènement était comme une rencontre amoureuse, un coup de foudre, quelque chose d'exceptionnel, mieux que ce que vainement j'espérais trouver dans l'amour d'une jeune-fille. C'était d'un autre ordre, peut-être comme la rencontre des disciples sur le chemin d'Emmaüs ou celle des Apôtres avec le Christ après sa Résurrection.

Est-ce que le Seigneur a voulu me montrer sa tendresse infinie pour le pauvre bougre que j'étais ? J'avais été éduqué très chrétiennement et avais toujours essayé de croire en Jésus le plus fermement possible, mais malgré toute ma bonne volonté et mes prières, Jésus m'avais semblé toujours lointain, sinon totalement absent. C'était comme s'Il n'était pas capable de faire quelque chose pour le cas désespéré que je croyais être.

Mais cette fois-ci Il était soudain là, sans aucun doute possible. C'était plus fort que de Le voir physiquement ; je Le sentais autour de moi, avec moi, en moi, enveloppant tout, plus vrai que vrai, et cela à tout moment. Rien ne me distrayait de Lui, même pas le jeu de foot, ma seule vraie consolation, auquel je continuais de m'adonner avec fougue et passion comme toujours. Rien, aucune occupation, aucune conversation ne pouvaient m'éloigner de Lui, même momentanément. La nuit, lorsque que je m'éveillais, sa présence s'imposait à moi à l'instant, selon une parole du Cantique des Cantiques : « Je dors, mais mon coeur veille. » (Cant. V : 2) . Il était mon ami et complice de tout moment, à qui je pouvais tout dire. Et j'étais conscient qu'Il m'écoutait et me comprenait. Mieux qu'on peut le faire avec des paroles, nous partagions tout, Il me répondait comme seul Dieu, j'imagine, peut le faire. J'étais complètement en Lui et Lui en moi. Il mettait en moi une paix, une douceur, un bonheur incroyables. Son amour sublimait tout, répondait à toutes mes interrogations ; c'était comme si je vivais déjà au ciel ; j'aimais en même temps tout et tout le monde. J'étais incroyablement heureux ... même les filles faisaient tout normalement partie de mon univers d' “extraterrestre”, mais cette fois-ci, sans la moindre obsession.

Hélas !, cette expérience a cessé aussi soudainement qu'elle était venue. Et je suis retombé dans mes vieilles ornières avec, évidemment, à nouveau sous ma soutane l'envie quotidienne d'une âme soeur. Comment expliquer cette parenthèse incroyable ? Est-ce que quelqu'un s'en est aperçu à l'époque ? Très récemment j'en ai parlé pour la première fois à mon épouse et à mes fils. Je craignais qu'ils allaient me prendre pour un doux rêveur un peu fêlé. Pauvre ami ! Pauvre papa !. Mais non, ils m'ont cru !

Moi-même j'étais, après coup, comme je vous imagine ! Désarçonné, dubitatif, incrédule ! Mais malgré tout je n'ai jamais pu oublier ce temps béni et j'y repense souvent. Je ne crois pas que j'aie eu des hallucinations. Je me fonde pour cela sur un texte de St. Paul qui dit comment reconnaître si Dieu est à l'oeuvre ou un cerveau malade : “Les dons de l'Esprit sont : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi.” Je pense surtout à la joie et la paix qui m'avaient inondé, alors que les hallucinés sont agités et alternent les hauts et les bas. Ce n'était pas mon cas. La soudaineté et la durée du phénomène sur lesquels je n'ai eu aucune prise, -cette expérience a duré pas loin d'un an et s'est arrêtée aussi brusquement qu'elle avait commencé-, sont un autre facteur qui me font penser à un pur cadeau du Bon Dieu. Peut-être a-t-Il réagi ainsi, parce que j'avais tant et tant prié sans jamais m'en lasser. Je dis «peut-être», car je sais maintenant que je faisais à l'époque complètement fausse route. Je pensais arracher la bienveillance divine, grâce à mes efforts, alors que chez Dieu tout est pur don gratuit.

Avec beaucoup de prudence, je tire de cette première expérience “spirituelle” d'abord une leçon très objective. Je crois réellement, suite surtout à mon long séjour en Afrique, que notre nature humaine est dotée de possibilités et de richesses insoupçonnées. Au lieu de ne croire qu'à ce qui est compréhensible pour la seule raison et perceptible par nos seuls sens, il s'agit d'être disponible et ouvert à tout l'éventail des possibilités que notre nature recèle. J'ai souvent constaté dans ma vie, que l'invisible peut faire vivre tout autant que le concret et le tangible immédiats. Ce doit être dans notre nature profonde.

Mais dans mon cas cette réflexion ne me satisfait pas entièrement. Il y a peu, j'ai écouté à *R.C.F.” un diacre orthodoxe qui pensait que dans chaque être humain il y a comme un gène du divin. Moi qui suis croyant, -et je ne m'explique pas, humainement parlant, comment j'ai pu le rester-, j'ai tendance à le croire sérieusement. Ma vie a été extrêmement difficile, mais infiniment riche et variée, et finalement très belle, grâce uniquement à quelques clins d'oeil très sporadiques du Bon Dieu, dont celui-ci était le tout premier.

Enfin, je constate encore une chose : Aucune expérience, si exceptionnelle soit-elle, nous dispense, au jour le jour, d'actes de foi purs, mais un peu fous, vu ce monde obscure, indéchiffrable et incompréhensible pour les êtres humains que nous sommes. Vraiment, Dieu peut écrire droit sur des lignes humaines toutes tordues dans un monde tordu ! Et cela au moins est encourageant !

Amigo
Smile
_________________
J'aime les échanges interreligieux, internationaux, interculturels. Un chrétien triste est un triste chrétien !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Ph.Lestang
Site Admin


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 283

MessagePosté le: Mar Mar 14, 2006 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Amigo, de ta confiance en nous faisant part de cette expérience vécue.
Chacun suit des chemins différents. As-tu jamais été proche des charismatiques? (Mais ce serait un autre fil!)
Bien à toi,
Philippe
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Robert Giraud



Inscrit le: 10 Nov 2005
Messages: 11

MessagePosté le: Ven Mar 24, 2006 12:54    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Amigo, pour ce beau récit d'expérience spirituelle
Comme tu le sais pê par mes interventions sur ce forum, je suis athée et heureux de l'être. Je n'en reconnais pas moins la réalité des expériences spirituelles. Moi même, j'ai eu au réveil, il y a quelques mois, l'impression que Dieu était là, qu'il m'enveloppait (un mot que tu emploies toi-même dans ton récit). Comme j'écrivais à ce moment-là un livre de présentation sur les religions en France à l'intention des ados, je me suis dit: très bien, ça me replonge dans la foi de ma jeunesse, ça me permettra de mieux en parler.
Pour moi athée, Dieu existe en l'homme (Dieu créé par l'homme, ça a été dit depuis longtemps, ma foi je le pense aussi), et à ce titre il a joué un grand rôle dans l'histoire de l'humanité et jusqu'à maintenant dans le vie de millions de gens.
Je suis rationaliste modéré, càd que pour moi la raison a le droit de fourrer son nez partout, son domaine d'intervention s'étend à tout, mais ça ne veut pas dire qu'elle épuise la profondeur des êtres et des choses. Tu as raison de comparer ta rencontre avec Jésus à une rencontre amoureuse, à un coup de foudre. La plus belle chose qui soit au monde pour l'homme, c'est l'amour et l'amitié, qu'on ne peut expliquer rationnellement, sur lesquels on peut disserter sans fin, mais sans les épuiser (heureusement!).
Alors, je ne te considère ni comme fou, ni comme arriéré, loin de là, d'avoir vécu alors qqch de grand, d'unique. Je trouve assez normal que ça ne se soit pas reproduit. L'affectif, à la différence du rationnel, est plus volatil, plus instable. Une connaissance rationnelle, une fois qu'elle est acquise, demeure, ce n'est plus qu'une question de mémorisation. L'affectif, lui, procède par flashes.
Encore merci pour ce beau récit
Robert
_________________
RG
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pierre Sabourin



Inscrit le: 08 Mai 2006
Messages: 24
Localisation: Québec

MessagePosté le: Mer Mai 10, 2006 13:31    Sujet du message: L'amour de Dieu nous interpelle! Répondre en citant

Salut Amigo,

Je peux dire que ton expérience avec le seigneur ressemble beaucoup à la mienne. Cette expérience, que je considère comme une entrée en matière, c'est comme un coup de foudre amoureux qui nous appelle à entrer dans une communion qui ne demande qu'à évoluer et à maturer. Laisse-moi te faire part ma réflexion en rapport justement à la démarche amoureuse de Dieu envers les hommes.

Je pense que cela t'intéressera!

Pierre

http://parlemoidejesus.xooit.com/t107-UNE-HISTOIRE-D%27AMOUR-EN-H%C9RITAGE-%28article%29.htm
_________________
Pharos : un phare qui éclaire dans le noir et qui guide à bont port. Gloire au seigneur Jésus notre lumière.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail Visiter le site web du posteur
Fille de Sainte Claire



Inscrit le: 03 Aoû 2006
Messages: 32
Localisation: Un coin du Canada

MessagePosté le: Dim Aoû 06, 2006 23:37    Sujet du message: Répondre en citant

Votre témoignage est très touchant. Merci de nous l'avoir partagé. C'et un fenêtre ouverte sur l'infini.

_________________

"Chanter, c'est prier deux fois."
"Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples." (Marc 11, 17)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com