Forum Approches Index du Forum Forum Approches
Forum du site Approches.org
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

mon église catholique comme je la vois

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Amigo



Inscrit le: 01 Fév 2006
Messages: 97

MessagePosté le: Jeu Aoû 10, 2006 11:17    Sujet du message: mon église catholique comme je la vois Répondre en citant

MON EGLISE CATHOLIQUE COMME JE LA VOIS

Par rapport à leur Église beaucoup de chrétiens catholiques ont comme un malaise. C'est peut-être aussi votre cas. Ne nous cachons pas la face : Souvent, je pense, nous ressentons l'Église” comme un facteur plus ou moins contrariant et gênant. À la limite on s'en passerait bien et on irait volontiers directement vers le Bon Dieu sans passer par ses Saints ! Cela mérite, à mon avis, une petite réflexion que je suis obligé à faire pour moi-même également.

Le problème est, que nous savons que Jésus auquel nous adhérons, l'a voulue, cette Église, et l'a fondée sur Pierre que nous pouvons assimiler au premier Pape. “Simon, tu es Pierre, et sur cette Pierre je bâtirai mon Église” (Mathieu XVI : 15-1Cool. C'est quand même un peu gênant, non ?

En fait, il faut, je crois, dans l'Église distinguer 2 niveaux, que les hommes que nous sommes avons embrouillées. Nous avons fait de l'accessoire l'essentiel, de façon que l'essentiel devient tellement accessoire que nous ne le voyons presque plus. Dans tous les domaines Dieu et son Fils Jésus, s'en voient avec les humains, depuis qu'ils ont voulu les associer à leur oeuvre d'amour. Pour preuve : Quelques jours après que Jésus a fait de Pierre son premier “remplaçant sur terre”, et à peine quelques versets plus loin dans l'Évangile, Jésus est déjà obligé de le mettre vertement en place avec un cinglant : “Passe derrière moi, Satan ! Tu me fais obstacle. Tes pensées ne sont pas celles de Dieu” (Mathieu,XVI : 23).

Lorsque nous avons la Hiérarchie dans notre collimateur,en parlant de “l'Église”, nous ne faisons en quelque sorte qu'imiter Jésus. Car c'est cette Hiérarchie qui est pour la première fois envoyée dans les cordes par Jésus Lui-même dans le texte cité juste quelques lignes plus haut.

Je pense que malgré la solemnité de la scène de la nomination de Pierre, Jésus voulait cette Église-là accessoire, bien qu'Elle soit nécessaire. Oui, elle était et est toujours nécessaire parce que nous sommes tous des humains, donc fluctuants et divisés. On imagine mal un pays sans gouvernement, un sport sans règles. C'était d'autant plus nécessaire qu'il y aurait avec le temps énormément de monde dans notre Église, des gens de toutes les races, cultures et continents. Avant vous et moi, Jésus Lui-même savait, je viens d'en parler, que cette Église serait un édifice bancal, très imparfait, une église pécheresse du sommet à la base.

Par contre, ce qui était essentiel pour Jésus, -mais avec le temps et à cause de l'ampleur qu'a pris la structure, nous ne le voyons plus ou très difficilement-, c'est l'Eglise, Communauté d'amour, dont Jésus est la Tête et l'Esprit Saint l'âme et le moteur. C'est cette Église-là qui est hautement importante, parce qu'elle veut, à la suite de Jésus, rassembler tous les hommes au-delà des frontières des religions dans une communauté d'amour. Si nous y faisions un peu attention, nous nous engagerions plus facilement aux côtés de Jésus dans cette direction-là. Car la Communauté de Jésus est très vivante, très engagée, très compréhensive et humaine. Elles l'est hélas, davantage partout ailleurs que chez nous, chrétiens catholiques occidentaux.

Malheureusement il y a dans l'Église Catholique, mon Église, comme un cercle vicieux. Habitués comme nous le sommes d'être arrosés de directives épiscopales, de bulles et d'encycliques papales, nous avons tendance à attendre les directives et décisions de notre hiérarchie, et entretemps nous avons tendance à croiser les bras. Elles nous donnent par avance l'impression, quand nous rêvons de prendre des initiatives , d'avoir les ailes coupées et nous nous résignons plus ou moins à ne rien entreprendre. La hiérarchie, elle, de son côté, voyant la passivité de ses troupes, dédouble et multiplie alors ancore ses prises de position et diminue d'autant notre champs de liberté.

Voilà où peut conduire trop de dirigisme. J'ai beaucoup de contacts avec les Églises Évangéliques et Pentecôtistes. La différence avec nous est flagrante. Chez eux, il est vrai, les confessions ne font que s'additonner les unes aux autres, -ils manquent visiblement d'un certain centralisme-, mais quelle vitalité chez eux !

Pour moi Il est clair que la Hiérarchie et les structures prennent trop d'importance chez nous au détriment de nos initiatives. Mais comme les Hautes Autorités elle-mêmes ne le disent pas clairement, -elle craignent peut-être d'être encore davantage critiquées-, je suis allé voir au Concile Vatican II, le Concile de l'ouverture, dans sa Constitution “Gaudium et Spes” (joie et espoir) :
Sous le titre : “Liberté inconditionnelle au sein du peuple de Dieu” il y est dit : “L'enseignement de l'Église insiste sur la primauté de la conscience, dans toutes les décisions d'ordre moral. L' Église, dans son enseignement officiel, affirme qu'après avoir dûment considéré la position de l' Église sur un sujet, la décision finale de toute personne doit être inspirée par sa propre conscience, dut-elle être contraire à l'enseignement de I' Église. Le Concile déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse. Cette liberté consiste en ce que tous les hommes doivent être soustraits à toute contrainte de la part, soit des individus, soit des groupes sociaux et de quelque pouvoir humain que ce soit, de telle sorte qu'en matière religieuse nul ne soit forcé d'agir contre sa conscience ... La vérité doit être cherchée selon la manière propre à la personne humaine et à sa nature sociale, à savoir par une libre recherche, avec l'aide du magistère, c'est-à-dire de l'enseignement, de l'échange et du dialogue . »

Croyez-moi, je ne veux pas être systématiquement négatif et critiquer tout ce qui vient de notre Hiérarchie. Mais nous devons nous informer, avoir l'esprit critique et être des chrétiens catholiques adultes et responsables.

C'est par ailleurs trop commode de critiquer systématiquement le sommet, alors que l'honnêteté nous obligerait à avouer que nous-mêmes sommes, comme laïcs catholiques, aussi imparfaits que ceux qui nous dirigent. Après tout, l'Église c'est nous aussi et avant tout, et ce que nous en faisons.

Amigo Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
_________________
J'aime les échanges interreligieux, internationaux, interculturels. Un chrétien triste est un triste chrétien !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Oak



Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 102

MessagePosté le: Jeu Aoû 10, 2006 12:03    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Amigo il y a certainement du mécontentement chez toi mais une de vos phrase me laissent un peu rêveur

Citation:
Voilà où peut conduire trop de dirigisme. J'ai beaucoup de contacts avec les Églises Évangéliques et Pentecôtistes. La différence avec nous est flagrante. Chez eux, il est vrai, les confessions ne font que s'additonner les unes aux autres, -ils manquent visiblement d'un certain centralisme-, mais quelle vitalité chez eux !


Les Eglises Evangéliques et Pentecotistes, dans leur fonctionnement interne sont pour beaucoup infiniment plus dirigistes que ne l'est l'Eglise Catholique, les responsables qui "en chaire" dictent leur comportement aux fidèles, les modèles de fonctionnement de ces groupes sont très autoritaires....

La discipline d'Eglise, l'excommunication y est fréquente, ce qui finit par lasser à la longue, en concluerais je que l'autoritarisme est autre chose qu'un défaut humain...

Plus je fréquente les catholiques et plus je suis frappé par la liberté, leur responsabilité, la grande qualité de leur vie spirituelle, un livre comme celui de Tim Radcliffe "pourquoi donc être chrétien"... Témoigne de cette liberté....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Amigo



Inscrit le: 01 Fév 2006
Messages: 97

MessagePosté le: Jeu Aoû 10, 2006 16:24    Sujet du message: L'Église Catholique comme je la vois Répondre en citant

Bonjour Oak,

Je n'aime pas tourner autour du pot. Tu l'as deviné : c'est vrai que j'ai toujours eu un problème avec l'Église Catholique. Au départ c'était le Jansénisme qui m'a gâché ma jeunesse dès l'âge de 6 ans (le début du catéchisme en préparation à la 1ère Communion). Quand, à cet âge-là, les adultes te disent que tu vas en enfer pour les bêtises inévitables de cet âge-là, tu les crois, et tu vis dans la terreur de mourir, lors d'un orage, par exemple, parce que tu fais des communions sacrilèges et des confessions qui ne te guérissent pas, parce qu'aucun mot libérateur n'est dit.

Si on plus on te destine, sans qu'on te demande ton avis, à la prêtrise et donc au célibat, alors que tu brûles pour les filles, je te laisse imaginer ce qu'on souffre psychologiquement. Tout se trouvait au même niveau de gravité à l'époque, sauf la médisance et le racisme qui étaient pratiqués sans scrupules. Quant au racisme précisément, je sais ce que ma grand-mère, Balinaise d'origine, a souffert dans mon village très chrétien catholique.

Mes parents donc, suite aux conseils des prêtres auxquels ils faisaient confiance, m'ont envoyé au Séminaire. Je n'avais pas de choix possible, soit je devenais prêtre, malheureux évidemment, soit je désobéissais aux parents, et j'ajoutait un péché grave aux autres.

Heureusement l'idée géniale m'est venue de demander un départ pour l'Afrique pour me tester dans une Mission. L'Afrique m'a ouvert les yeux et donné beaucoup de joie. J'ai vécu une aventure extraordinaire, et je l'ai vécue avec le radicalisme qu'on m'avait inculqué et qui était un peu dans ma nature finalement optimiste et très généreuse. J'en suis tombé gravement malade et ai dû revenir en Europe où j'ai dû me reconsruire, avec succès, grâce à mon expérience africaine et mon épouse. Mais les maux de tête ne m'ont plus jamais quitté.

J'ai trouvé l'assurance calme et paisible de l'amour de Dieu seulement à l'âge de 64 ans. Maintenant je suis apaisé, mais complètement apaisé. Mais dès que je sens la tendance dans certains cercles de l'Église d'un retour en arrière, je me révolte. Ce n'est pas cela que Jésus est venu instaurer. Lui est venu avec une Bonne Nouvelle de libération. J'ai ouvert toutes les fenêtres de mon coeur, et je loue tous les jours le Seigneur qui a su me rattraper et me reconduire à une vie chrétienne normale et même épanbouie.

Je suis heureux d'avoir un regard fraternel sur le monde et d'avoir su communiquer à mes enfants l'ouverture sur toutes les cultures et races. Notre grande récompense était les 2 très beaux et récents mariages internationaux hispano-français d'abord, et sino-français ensuite, avec au premier la présence de 13, au deuxième de 12 nationalités issues de 3 Continents, et des amitiés dans tous les coins du globe. Nous avons tous vécu ces journées là dans la fraternité universelle avec les amis de nos enfants et nos propres amis. La fraternité entre toutes les races, cultures et religions est possible, et j'y ai apporté ma petite pierre, aussi dans notre paroisse catrholique et dans notre commune.

Quant à la grande liberté dans l'Église Catholique dont tu parles, je me la suis prise avant l'ouverture officielle de Vatican II, et je lutte pour qu'elle reste vivante.

Enfin, je te crois, et tu m'éclaires concernant les autres confessions ; je n'ai eu affaire qu'à de simples croyants issus des Églises Évangéliques et Pentecôtistes qui m'ont semblés très concentrés sur l'amour de Jésus et des frères et soeurs, et même ouverts à moi, le catho. Fraternellement, bien évidemment !

Amigo
_________________
J'aime les échanges interreligieux, internationaux, interculturels. Un chrétien triste est un triste chrétien !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Maya



Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 195
Localisation: Piémont des Pyrénées

MessagePosté le: Jeu Aoû 10, 2006 20:13    Sujet du message: Répondre en citant

Amigo a écrit:
Quand, à cet âge-là, les adultes te disent que tu vas en enfer pour les bêtises inévitables de cet âge-là, tu les crois, et tu vis dans la terreur de mourir, lors d'un orage, par exemple, parce que tu fais des communions sacrilèges et des confessions qui ne te guérissent pas, parce qu'aucun mot libérateur n'est dit.


Tu as lu dans mes pensées, ma parole ! Crying or Very sad
_________________
S'aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre
C'est regarder ensemble dans la même direction (Saint-Exupéry)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fille de Sainte Claire



Inscrit le: 03 Aoû 2006
Messages: 32
Localisation: Un coin du Canada

MessagePosté le: Jeu Aoû 10, 2006 20:53    Sujet du message: Répondre en citant

Maya a écrit:
Amigo a écrit:
Quand, à cet âge-là, les adultes te disent que tu vas en enfer pour les bêtises inévitables de cet âge-là, tu les crois, et tu vis dans la terreur de mourir, lors d'un orage, par exemple, parce que tu fais des communions sacrilèges et des confessions qui ne te guérissent pas, parce qu'aucun mot libérateur n'est dit.


Tu as lu dans mes pensées, ma parole ! Crying or Very sad

J'ai aussi vécu ce genre d'expérience. Il faut que Dieu m'aime, car avec ce que je me suis fait dire sur lui, ce n'était pas encourager à l'aimer. J'ai toujours été révoltée à cause des histoires à l'effet que j'étais emparée du diable étant enfant. Un oncle a prié sur moi pour que je me débarrasse des images de Nadia Comaneci. En disant non, il a répliqué : "Ce n'est pas toi qui dit non, mais le diable." Il a prié en langues. Il était tuot en sueurs et il parlaient avec douleur. Mon Dieu comme j'ai eu peur ! J'ai grandi avec l'idée que j'étais emparée du diable et j'avoue avoir détesté Dieu. Comment voulez-vous aimer Dieu si on vient tout tordu comme ce vieil oncle.
C'est en raison d'histoires de ce genre que beaucoup de personnes ont été marqué négativement par la religion catholique et qu'ils ont préféré se tourner vers d'autres croyances. Sad

_________________

"Chanter, c'est prier deux fois."
"Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples." (Marc 11, 17)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Cannelle



Inscrit le: 01 Jan 2005
Messages: 124
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Ven Aoû 11, 2006 17:26    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

vu de l'extérieur l'église catholique "actuelle" l'église post conciliaire en France semble en effet beaucoup plus ibérale que certaines églises évangéliques. Mais autrefois, le poids du dogme, le poids du péché et de la culpabilité étaient omniprésents et les prêtres avaient un très grand pouvoir (ne serait ce que celui de donner ou de refuser l'absolution).

Ce que décrit Amigo, qui est un peu dans la droite ligne de Bernanos ne me surprend guère. Mais la "neuve" génération est très différente et prend beaucoup de distance.

Je profite de ce petit message pour souhaiter une bonne fête à notre amie "fille de Sainte Claire".



Cannelle
_________________
Mt 10/8 "Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement"
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fille de Sainte Claire



Inscrit le: 03 Aoû 2006
Messages: 32
Localisation: Un coin du Canada

MessagePosté le: Ven Aoû 11, 2006 20:28    Sujet du message: Répondre en citant

Merci cannelle vous êtes gentille.
_________________

"Chanter, c'est prier deux fois."
"Ma maison sera appelée maison de prière pour tous les peuples." (Marc 11, 17)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com