Forum Approches Index du Forum Forum Approches
Forum du site Approches.org
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le christianisme et la réincarnation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Perle de Rosée
Invité





MessagePosté le: Jeu Mai 14, 2009 16:20    Sujet du message: Le christianisme et la réincarnation Répondre en citant

Le christianisme et la réincarnation

Christianisme et réincarnation sont incompatibles. La croyance en la réincarnation s'oppose, en effet, au dogme de la résurrection des morts.

La foi en la vie éternelle et en la résurrection est liée à la foi en un Dieu d'amour qui n'attend pas de l'homme qu'il atteigne la perfection par ses propres forces à travers des existences successives. Par un don gratuit le Christ nous fera partager sa propre vie au delà de la mort. La résurrection, c'est le don de Dieu qui nous fait passer les portes de la mort, avec son fils Jésus Christ, Selon l'enseignement de Saint-Paul:«Comme les hommes ne meurent qu'une seule fois après quoi vient le jugement, ainsi le Christ, après s'être offert une seule fois pour enlever les péchés d'un grand nombre, apparaîtra une seconde fois à ceux qui l'attendent pour leur donner le salut » (Hébreux 9, 27).

La réincarnation et la résurrection constituent deux réponses différentes à l’énigme de la mort. Mais les chrétiens qui veulent mêler ces deux réponses, christianisme et réincarnation, juxtaposent des notions proprement inconciliables. L'Église et la réincarnation
La doctrine de l'Église et la réincarnation sont incompatible. Le Magistère de l'église n'a jamais enseigné la doctrine de la réincarnation. Quand l'Église a rencontré la réincarnation, elle l'a toujours rejetée. Ainsi quand Origène a enseigné non pas vraiment la réincarnation, mais la préexistence des âmes dans le sein de Dieu, il a été condamné comme hérétique.

Résurrection ou réincarnation http://www.1000questions.net/fr/36q/Q-05.html

La réincarnation est-elle conciliable avec la doctrine chrétienne ? L'Église et la réincarnation http://v.i.v.free.fr/pvkto/reincarnation-et-christianisme.html


Résurrection ou réincarnation ?

Texte tiré de : http://en-vrac.vraiforum.com
Revenir en haut
Perle de Rosée
Invité





MessagePosté le: Ven Mai 15, 2009 21:48    Sujet du message: Répondre en citant

Résurrection ou réincarnation ?

La réincarnation

C'est la croyance en des existences corporelles et terrestres successives. L'idée de réincarnation recouvre deux requêtes fondamentales de l'homme : d'une part le désir de purification du mal, et d'autre part le désir d'éternité.

Les traditions, croyances, philosophies et pratiques orientales comme l'hindouisme, le bouddhisme, le zen ou le yoga, mettent plutôt l'accent sur la nécessité de se purifier du mal et de se détacher de ce qui est matériel, sensuel, affectif, identitaire même : l'idéal est de se perdre ou de s'identifier avec le grand Tout, en ne pensant plus rien. Le Nouvel Âge et la plupart des nouvelles religiosités mettent plutôt l'accent sur le Moi qui contient une parcelle de divin et qui va recommencer différentes existences. Ainsi, je peux continuer à être, j'ai un futur au-delà de la mort. Et, dans un passé imaginaire, je peux avoir été une reine ou un héros.

La résurrection

C'est le don d'une vie éternelle d'amour dans la compagnie de Dieu, le " Ciel ", après la mort. On accède à cette résurrection en accueillant volontairement l'amour de Dieu qui nous pardonne, nous purifie pour nous permettre d'aimer parfaitement. Dans cet amour parfait, le bonheur n'a pas de fin.

Le désir de purification

"Je fais le mal que je ne voudrais pas, et je ne fais pas le bien que je voudrais. " Telle est la constatation que chacun fait ou peut faire. Saint Paul, l'un des premiers disciples du Christ, a bien caractérisé cette perception éthique fondamentale.

Comment répondre à ce désir du bien, de l'innocence ?
Celui qui fait le mal, qui participe tant soit peu au mal, peut-il se dire " innocent de tout mal " ? Et s'il y a du mal dans le monde, si je ne suis pas " innocent de tout mal ", serais-je donc responsable du mal dans le monde ?

" Réincarnationistes "

Les cycles de réincarnations successives me permettent, selon les doctrines orientales, de me purifier progressivement du mal. Dans chaque existence réincarnée, par mes efforts, je peux devenir moins mauvais, plus innocent du mal ; ainsi je me réincarnerai à un degré supérieur.

Christianisme
ç
La purification du mal, pour les chrétiens, ne repose pas sur une suite d'existences plus ou moins longue. C'est un don de Dieu qui nous recrée bons en nous pardonnant. Dieu, qui est amour et bonté, me donne gratuitement. C'est ce qu'on appelle " la grâce " de devenir bon et innocent. Dieu, innocent de tout mal, nous fait participer à son innocence.

Le désir d'éternité

Oui, nous répugnons à l'idée de la mort, nous refusons de ne " plus être " un jour. La Fontaine montre, dans la fable La mort et le bûcheron, cette attitude fondamentale de l'homme. Avoir peur de la mort, c'est normal ; nous ne sommes pas faits pour la mort (voir question 6). Mais plus que la peur de la mort, c'est le désir, le sentiment d' " être " pour quelqu'un, d'être aimé pour toujours qui nous fait chercher une échappatoire à la mort, au néant.

C'est à ce désir fondamental, constitutif même de l'homme, et donc légitime que répondent à leur façon " réincarnation " et " résurrection ".

" Réincarnationistes "

La réincarnation, c'est l'idée que nous revivrons dans d'autres temps et dans d'autres corps. En payant, le cas échéant, pour nos fautes passées, nous nous réincarnerons, alors, dans un homme de rang social inférieur. Certaines doctrines envisagent une réincarnation en un animal.
Cette idée est très à la mode, et ceux qui y croient ne se soucient ni de vraisemblance ni de véracité. La seule démonstration repose sur l'idée très " Nouvel Âge " que je suis, que nous sommes chacun, une parcelle de divin, donc immortels. Le monde lui-même est divin. Dieu, c'est le monde tout entier, avec nous, et rien que le monde. C'est le " Panthéisme " (Pan : tout ; theos : Dieu).

Christianisme

Les chrétiens, en accord avec bien des philosophes sur ce point, ne pensent pas que le monde soit Dieu. Ils ne croient pas que nous, mortels, puissions nous donner à nous-mêmes, une vie après la mort. Ils croient que Dieu est " extérieur au monde ", soumis ni au temps, ni à l'espace. Il ne commence pas, il ne finit pas, il est éternellement présent et vivant.

C'est lui qui, par amour, a créé l'homme et lui qui, par amour, l'appelle au-delà de la mort, à être, avec lui, dans un bonheur sans fin : la vie éternelle. Celle-ci n'est pas une succession de réincarnations et n'est pas dans le monde du temps et de l'espace. La résurrection, c'est le don de Dieu qui nous fait passer les portes de la mort, avec son fils Jésus Christ, parce qu'il nous aime.

Texte tiré de : http://en-vrac.vraiforum.com

*****

CITATION:
Dans leur désir de jeter des ponts entre les grandes traditions spirituelles, un certain nombre de chrétiens confondent l’espérance de la résurrection avec la croyance en la réincarnation véhiculée par le bouddhisme. Selon une enquête réalisée en 1990 sur les valeurs européennes, les catholiques de France croient plus facilement à la réincarnation que l’ensemble de la population (27 % contre 24 %) et les catholiques pratiquants (ceux qui participent à la messe une fois par mois) y croient encore plus facilement que les autres (34 %). on peut se demander pourquoi?? Enfin, plus de la moitié (53 91%) des catholiques français qui croient à la résurrection, croient également à la réincarnation

Texte tiré de : http://en-vrac.vraiforum.com

*****
LA RÉINCARNATION (André Couture)
L'Horizon du Croyant
Publié sous la responsabilité de Novalis
Université Saint-Paul, Ottawa

On s'est peut-être trop habitué à entendre parler de la réincarnation. Le choc initial a parfois laissé place à l'indifférence: qu'ils croient ce qu'ils veulent... Et pourtant certains se demandent encore pourquoi tant de gens de leur entourage ont accepté si facilement cette croyance. C'est à eux que s'adresse cet essai, ainsi qu'à tous ceux qui voudraient revoir cette question d'un peu plus loin. En le lisant, il faudra garder à l'esprit qu'il n'est pas l'oeuvre d'un théologien, mais d'un historien des religions. Son but est d'abord d'exposer les diverses facettes d'une croyance complexe et changeante. L'auteur y présente les traits les plus caractéristiques de la croyance actuelle. Il précise le sens des naissances successives dans les religions orientales et souligne l'influence bien plus marquée chez nous des enseignements de l'ésotérisme occidental. Il examine la valeur inégale des arguments invoqués en faveur de cette croyance. Il explique les motifs pour lesquels le christianisme s'y est toujours opposé, mais en même temps cherche à comprendre les raisons qui amènent certains chrétiens à la défendre. Enfin, il étudie ce que devient la réincarnation quand elle est reprise par les adeptes du Nouvel Age.

*André Couture est membre de la société des Missionnaires du Sacré-Coeur. Il s'intéresse depuis une vingtaine d'années à l'histoire des religions, en particulier à celles de l'Inde, et est maintenant professeur à la Faculté de théologie de l'Université Laval. Il a déjà publié en collaboration avec Marcelle Saindon "La Réincarnation: théorie, science ou croyance?" (Éditions Paulines, 1990).

PS: Ce livre fait partie de ma bibliothèque personnelle.

*****
Revenir en haut
Bermud



Inscrit le: 07 Fév 2006
Messages: 96
Localisation: Rive de Gier

MessagePosté le: Sam Mai 23, 2009 8:36    Sujet du message: la réincarnation Répondre en citant

Bonjour Perle

La résurrection de la chair.
La réincarnation n'est peur être qu'un symbole comme tant d'autres, le peuple élu, Adam et Eve, pour dire que nous aurons plusieurs épreuves pour atteindre le Corps du Christ. Question
Bon week end Bermud
_________________
Bernard Equipe Locale de Communication Sainte
Marie Madeleine en Gier
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patrick_victo



Inscrit le: 26 Mai 2009
Messages: 10

MessagePosté le: Dim Mai 31, 2009 20:09    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que le message de Jésus est trop simple. Pour avoir l'assurance du salut, de la vie pour toujours avec Dieu, il suffit de demander pardon pour nos péchés et d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur.

Un jour que j'expliquais ça à une amie, ça réponse fut: "c'est bien trop simple!". Je ne peut pas croire en quelque chose comme ça.

En fait, les gens ont plus de facilité à croire en une loi cruelle (le karma) qui punit chacun selon ses actes qu'en un Dieu amour... qui pardonne tout!

a+

Patrick
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ph.Lestang
Site Admin


Inscrit le: 31 Déc 2004
Messages: 283

MessagePosté le: Dim Mai 31, 2009 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Patrick (ou faut-il écrire "Patrick-victo"? C'est long! Smile )
Tu écris:
Citation:
Pour avoir l'assurance du salut, de la vie pour toujours avec Dieu, il suffit de demander pardon pour nos péchés et d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur.

Peux-tu donner les références dans le Nouveau Testament?
Il y a aussi d'autres passages qui montrent qu'on sera jugé sur l'amour (Matthieu 25).

PS: Je rappelle à toutes et tous qu'il y a un fil RSS qui permet d'être informé des nouveaux posts sur ce forum, et qu'on peut aussi être informé par mel: voir
http://www.approches.org/forum/viewtopic.php?t=261
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Patrick_victo



Inscrit le: 26 Mai 2009
Messages: 10

MessagePosté le: Dim Mai 31, 2009 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

Salut!

Patrick c'est correct. (victo c'est pour Victoriaville - au Québec - où j'habite).

Nous sommes au coeur du débat concernant le salut par la foi ou les oeuvres. Les évangéliques enseignent que la Parole affirme que nous sommes sauvés par la grâce de Dieu par le moyen de la foi:

Éphésiens 2:8,9 a écrit:
Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.
Ce n’est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie.


Tite 3:4-7 a écrit:
Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle.


Cependant, cela ne signifie pas que les évangéliques n'accordent aucune importance aux oeuvres. En fait, nous n'accomplissons pas les oeuvres pour être sauvé mais parce que nous avons obtenu le salut! De sorte, que je peux dire avec Jacques:

Jacques 2,17 a écrit:
Il en est ainsi de la foi: si elle n’a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.


Quand à Matthieu 25: 31-46, plusieurs se sont servis de cette parabole pour défendre l'idée du salut par nos oeuvres. Cependant, il n'est pas question du salut dans ce passage mais il s'agit d'une invitation à servir le Seigneur:

Commentaire biblique a écrit:
Si le Seigneur Jésus était sur la terre aujourd’hui, quel empressement nous mettrions à le recevoir, à le servir, bref à satisfaire ses moindres désirs. Eh bien! Ces occasions nous les avons tous les jours. Dons, hospitalité, visites, tout ce que nous faisons par amour pour quelqu’un, c’est d’abord pour Lui que nous l’accomplissons. Inversement ce que nous ne faisons pas, nous le refusons au Seigneur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Approches Index du Forum -> Convictions chrétiennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com