Une présentation du christianisme

Le doute positif

Il est temps me semble-t-il de compléter les principes posés par Descartes dans le discours de la méthode par un cinquième principe, qui s’énoncerait à peu près comme suit:

“Le cinquième précepte était de ne considérer jamais aucune chose pour fausse que je ne la connusse évidemment être telle; c’est à dire d’éviter soigneusement la précipitation et la prévention; et de n’écarter rien de plus du champ de mes réflexions que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit que je n’eusse aucune occasion de le considérer comme vrai.”

Au delà du clin d’oeil que constitue ce texte “à la manière de”, il y a là comme une définition de l’esprit ouvert, et de son difficile programme.

Le doute positif, c’est l’acceptation du réel non encore connu; l’ouverture à ce qui est autre.

C’est aussi un peu la définition de l’amour.

Texte Ph.L. du 02-11-06

Votre commentaire:

Nom:

Adresse mail:

Localisation:

URL:

Smileys

Se rappeler les informations ci-dessus

M'informer des commentaires qui suivront?