Retour à l'accueil du site Approches

Premiers textes pour
UNE PRÉSENTATION DU CHRISTIANISME

Croire...

Chacun de nous a une certaine vision du monde; de ce qu’il est, de la façon dont il fonctionne; de ce qui est possible et de ce qui est impossible.

Nous interprétons ce que nous voyons, ce que nous entendons, ce qu’on nous dit, en fonction de cette “grille” inconsciente qui nous sert de repère.

Qu’est-ce qui fait que tel ou tel petit fait, tel témoignage, ouvre une porte en nous, et, insensiblement, nous fait admettre comme possibles, puis comme vraies, des affirmations, des réalités qu’au départ nous pensions fausses, inexistantes?

Cela se produit couramment dans nos vies.

La découverte de la foi en Dieu peut être de ce type: au départ du domaine de l’impalpable, du différent, de l’à peine sensible.

Et puis nous nous retrouvons convaincus que c’est vrai; un nouveau monde s’ouvre.

Les faits, les indices minuscules, les impressions, qui ont convaincu l’un ne signifieront rien pour un autre.

Car les signes n’ont de sens que pour celui chez qui ils éveillent un écho, et qui les interprète en termes de conviction nouvelle.

Désormais cette conviction existe chez lui, et aura existé même si par hasard elle redisparaît: comme les autres chrétiens, il a pensé qu’il existe un monde au-delà du monde visible; et qu’il y a une façon de concevoir la vie qui est différente, basée sur la relation à Dieu et sur l’amour.

Et bien sûr cela peut faire peur.

Ce message, on ne le comprend qu’en partie; et on développe parfois à son sujet des convictions partiellement erronées, par exemple que cela va nous créer des obligations nous empêchant d’être nous-mêmes…

Alors que tel n’est pas le cas, au contraire.

Voir la page courante
50   •     Commentaires (0)